10 Octobre 2022

Saint Sophrony… un homme parfait en Christ

Le Métropolite Athanassios de Limassol partage ses souvenirs de sa rencontre avec l’Ancien (canonisé depuis) Sophrony (Sakharov) et les conseils du Saint sur plusieurs sujets.

Saint Sophrony : un homme parfait en Christ Évènement qui arriva en hiver, juste avant Noël selon le calendrier julien aux alentours de 1970. « J’avais déjà lu le livre de St Sophrony d’Essex, Voir Dieu Tel qu’Il est, livre qui appartenait au Geronda Dionysios du monastère de  Dionysiou – homme spirituel et saint qui a vécu ... Lisez l'article

18 Mars 2022

Thérapie séculière et confession orthodoxe à la lumière de l’enseignement de Mère Silouana (2)

La « bonne nouvelle » du péché En fait, les séminaires de mère Silouana ont été pour nous une initiation à découvrir en soi le véritable « lieu du cœur », notre cœur profond, notre noûs, ce lieu qu’Olivier Clément appelle le « cœur-esprit ». Et pour découvrir ce « lieu du cœur », il nous faut identifier ce qui en obstrue l’entrée car l’obstacle, c’est le péché. Le péché n’est pas une transgression juridique qui fait naître un sentiment de culpabilité. Pour mère Silouana, le péché c’est le refus de « se brancher aux énergies incréées, aux énergies divines, là est notre maladie ».

La vision du péché comme maladie de l’homme est le fondement même de notre anthropologie orthodoxe. Pour André Louf, « le péché, c’est la bonne nouvelle, c’est le combustible de la grâce »1. Sur le chemin de la purification du cœur, se découvrir malade est le premier pas à faire et c’est là où le... Lisez l'article

13 Octobre 2021

Géronda Jérôme d’Égine (1883 – 16 octobre 1966)

« Aimez l’humilité. L’eau, quand elle coule, ne reste pas au sommet des montagnes ; mais elle descend, en bas dans les plaines. Faites-vous petits devant les hommes ».

« L’orgueil, faites très attention de vous en garder ; parce que, pour vous humilier, Dieu permettrait les épreuves. Tâchez de faire en sorte que notre Christ ne soit pas contraint de permettre l’épreuve, pour que vous acquériez l’humilité ». « Soyez humbles. Paraissez comme si vous ne saviez rien. Ne désirez pas que les hommes vous... Lisez l'article

7 Janvier 2021

Thérapie séculière et confession orthodoxe à la lumière de l’enseignement de Mère Silouana (1)

(Christine Artiga, psychothérapeute orthodoxe) Mere Silouana, une moniale pas comme les autres Mère Silouana n’a jamais été une moniale classique qui restait prier dans son monastère. Elle a vécu ce que saint Silouane avait recommandé aux moines et moniales qui étaient comme elle : « Le moine dans son monastère prie pour le monde, mais que celui qui ne peut le faire, qu’il serve les autres, qu’il accomplisse des œuvres philanthropiques. »

Tout au long de sa vie, mère Silouana a connu la douleur de vivre. Avant de devenir moniale, elle a d’abord, sous le régime communiste, été professeur de philosophie ce qui a souvent été pour elle source de souffrance car elle ne cessait de s’interroger sur le sens de la vie sans trouver de réponses. Au fil du temps, cette incessante quête de la... Lisez l'article

5 Septembre 2020

Portrait de Saint Silouane

Le starets Silouane était un homme d’un cœur étonnamment tendre, d’un amour plein de miséricorde et d’une grande délicatesse, sensible à toute souffrance et peine, sans pour autant présenter de traces d’une sensiblerie morbide ou efféminée. Ses larmes spirituelles constantes ne se transformèrent jamais en une sentimentalité larmoyante. Sa vigilance intérieure, qui ne se relâchait jamais, n’avait pas le caractère d’une tension nerveuse. 

La grande chasteté de cet homme au corps robuste et vigoureux n’est pas moins digne d’admiration. Il se gardait fermement même de toute pensée pouvant déplaire à Dieu, mais cela ne l’empêchait pas d’avoir des relations libres de toute contrainte, empreintes d’amour et de douceur avec tout le monde ; il se comportait avec les gens sans prendre en... Lisez l'article

4 Juin 2020

Saint Luc de Crimée (alias professeur Valentin Voino-Iaseneski), et les débuts de l’anesthésie régionale

L’anesthésie régionale est devenue de plus en plus importante dans les techniques d’anesthésie, car elle a relativement peu de contre-indications, réduit considérablement le besoin d’analgésiques opioïdes et assure un retour plus rapide de l’anesthésie générale en cas d’association. Au début de l’anesthésie moderne, l’anesthésie régionale était préférable à l’anesthésie générale, puisque cette dernière était risquée, ne pouvait être administrée que dans certains grands hôpitaux et était limitée par des incidents désagréables tels que l’explosion des salles d’opération (à cette époque, l’éther était utilisé, un gaz extrêmement inflammable), de sorte que les chirurgiens, en particulier ceux qui voulaient pratiquer dans la province, devaient apprendre le plus de techniques d’anesthésie régionale possible afin d’effectuer le plus de chirurgies possible. Au début du XXe siècle, en Russie, le professeur Voino-Iaseneski, celui qui deviendra Saint Luc de Crimée, allait être l’un des fondateurs de l’anesthésie régionale et de la chirurgie septique.

Valentin Voino-Iaseneski est né le 9 mai 1877 (par coïncidence, le jour où la Roumanie a déclaré son indépendance) dans la ville russe Kerchi, dans une famille mixte, à la fois ethniquement et religieusement. Le père est polonais et catholique pratiquant et la mère est orthodoxe russe (figure 1). Passionné de peinture à l’adolescence,... Lisez l'article

8 Janvier 2020

2 janvier, mémoire de notre Saint Père Théophore Séraphim de Sarov

« Ayant abandonné le monde et sa corruption, tu as élu demeure au monastère de Sarov, et là, tu menas la vie angélique, devenant pour beaucoup un chemin vers le salut ; c’est pourquoi le Christ t’a glorifié en t’accordant le don des guérisons et des miracles ; aussi nous te chantons : Réjouis-toi, vénérable Père Séraphim. » (Kondakion ton 2)  

Parole de Saint Séraphim de Sarov De l’attention « Celui qui suit la voie de l’attention ne doit pas se fier uniquement à son propre entendement, mais doit se référer aux Écritures et comparer les mouvements de son cœur, et sa vie, à la vie et à l’activité des ascètes qui l’ont précédé. Il est... Lisez l'article

7 Décembre 2019

Portrait du Starets Silouane par le Vénérable Archimandrite Sophrony

Durant les années où nous avons pu l’observer, il offrait l’image d’une remarquable harmonie des forces psychiques et physiques. Le starets Silouane était un homme d’un cœur étonnamment tendre, d’un amour plein de miséricorde et d’une grande délicatesse, sensible à toute souffrance et peine, sans pour autant présenter de traces d’une sensiblerie morbide ou efféminée. Ses larmes spirituelles constantes ne se transformèrent jamais en une sentimentalité larmoyante. Sa vigilance intérieure, qui ne se relâchait jamais, n’avait pas le caractère d’une tension nerveuse.

La grande chasteté de cet homme au corps robuste et vigoureux n’est pas moins digne d’admiration. Il se gardait fermement même de toute pensée pouvant déplaire à Dieu, mais cela ne l’empêchait pas d’avoir des relations libres de toute contrainte, empreintes d’amour et de douceur avec tout le monde ; il se comportait avec les gens sans prendre en... Lisez l'article

12 Juillet 2019

L’Archimandrite Serge (Chévitch) de bienheureuse mémoire

Le 25 juillet 1987, âgé de 84 ans, l’Archimandrite Serge s’est endormi dans la paix du Christ, après avoir eu à affronter, comme beaucoup des amis de Dieu, l’ultime épreuve d’une longue et pénible maladie.

Nous voudrions ici évoquer quelques traits de la personnalité et de l’activité de celui qui fut un moine, un pasteur et un guide spirituel exceptionnels, l’une des figures les plus lumineuses de la spiritualité orthodoxe en notre temps. Fils de Georges Chévitch, général de la Garde impériale, et de Marie Struve, Cyrille Chévitch est né... Lisez l'article

20 Juin 2019

Saint Jean de Valaam (1873-1958)

Le 29 novembre 2018, le saint Synode du Patriarcat œcuménique, dont dépend l’Église autonome de Finlande, a accepté à l’unanimité la proposition de celle-ci, et a inscrit au nombre des saints de l’Église orthodoxe le vénérable Jean de Valaam. La célébration de la canonisation a eu lieu au monastère du nouveau Valaam le 1er juin 2019. La mémoire du saint est fixée au 5 juin.

Portrait du starets Jean de Valaam Éloge de la simplicité Celui qui deviendra le starets Jean de Valaam, Ivan Alekseevitch Alekseev, naît le 26 février1 1873 dans la province de Tver, en Russie, ses parents sont paysans. Pieux, ils font avec leurs enfants – trois garçons et une fille – de nombreux pèlerinages. Très vite, le petit Ivan est... Lisez l'article

4 Janvier 2019

Saint Antoine le Grand, fêté le 17 janvier

Saint Antoine donne cet enseignement : « Apprends l’humilité car elle couvrira tous tes péchés. Tout péché est détestable pour Dieu, mais l’orgueil du cœur est le plus détestable de tous. Ne te considère pas comme plus instruit ou plus sage, ou tout ton combat sera perdu et ton bateau arrivera vide au rivage… si tu as un grand pouvoir, ne menace personne de mort ; sache que de par la nature, tu es aussi sujet à la mort et que toute âme quitte son corps comme son dernier vêtement. »

À Byzance, il y avait une coutume étrange et instructive lors du couronnement de l’Empereur à Sainte Sophie. Elle consistait, au moment où la couronne était placée sur la tête de l’Empereur, à mettre dans sa main une bourse de soie remplie de poussière tombale, afin que l’Empereur pût se souvenir de la mort, fuir tout orgueil et... Lisez l'article

22 Janvier 2018

Saint Porphyrios (2)

Dieu pardonne tout par la confession Ne revenons pas sur les péchés que nous avons confessés. Se souvenir des péchés fait du mal. Avons‑nous demandé pardon ? Alors le sujet est clos. Dieu pardonne tout par la confession. Nous ne devons pas y revenir et nous laisser prendre comme dans un filet. Il est nécessaire que nous soyons d’humbles serviteurs devant Dieu et que nous ayons le sens de la gratitude pour le pardon de nos péchés.

Ce n’est pas sain d’être excessivement abattu à cause de vos péchés et de vous tourner avec une telle répulsion envers la part mauvaise de vous‑mêmes que finalement vous finissez par en être désespérés. Le découragement est la pire des choses. C’est un serpent introduit par le diable dans une personne pour lui faire perdre son... Lisez l'article

8 Décembre 2017

Libération des blessures psychologiques (1)

Saint Porphyrios fêté le 2 decembrie Suite aux témoignages sur les séminaires de Mère Silouana (Vlad), la Parole ci-dessous de Saint Porphyrios, souligne et témoigne de la nécessité de la guérison des blessures de l'âme.  

„L'homme est seul responsabil de ses transgressions. Les fautes, péchés, transgressions ne sont pas seulement les expériences personnelles de celui qui vient în confession. Chaque personne a integrate in lui-même les expériences de ses parents et en particulier celles de sa mère, à savoir comment sa mère vivait quand elle le portait en son sein... Lisez l'article

7 Octobre 2017

Saint Vincent de Lérins et la règle de la catholicité (1)

En premier lieu, il convient de préciser le sens de l'emploi des mots « catholicité » de « catholique », fréquemment utilisés par les Pères latins et les auteurs occidentaux de l'Église ancienne. L'adjectif « catholique » est à entendre ici selon son acception en grec : κατ'ολον, kat'olon, selon le tout, selon la plénitude de la foi contrairement à l'hérésie. Le terme est ici rigoureusement équivalent à « orthodoxe » et lorsque les Pères latins, comme le fait saint Vincent de Lérins, parlent de « l'Église catholique » c'est toujours pour désigner celle qui a la plénitude de la foi par opposition aux hérésies, celle qui garde fidèlement le dépôt reçu des Apôtres.  

Saint Vincent de Lérins naquit dans la deuxième moitié du IVe siècle, dans une illustre famille de la ville de Toul ou à proximité. Nous disposons, à ma connaissance, de peu d'informations sur sa jeunesse et son éducation. On sait qu'il exerça le métier des armes, qu'il eut un frère nommé Loup qui fut évêque de... Lisez l'article

14 Juin 2017

Avec tous les saints

Celui qui a lu les « Vies des Saints » ressent et comprend de tout son être que ce n'est qu' « avec tous les Saints » qu'il peut connaître le Christ Dieu et tout ce qui est en Lui, autour de Lui et ce qui vient de Lui (cf. Éph. 3, 18-19). Les Saints viennent tous d'Un Seul : du seul Saint (cf. Hébr. 2, 11). L'Esprit Saint leur est donné pour leurs labeurs ascétiques qui témoignent de leur ardent amour du Christ ; l'Esprit Saint qui seul connaît la profondeur Divine, la profondeur du Dieu-homme Christ. C'est par l'Esprit Saint qu'ils nous annoncent le mystère merveilleux du Christ et tous les indicibles biens que le Christ Dieu nous a accordés (cf. 1 Cor. 2, 9-12). Oui, ce n'est que par l'Esprit Saint que se révèle le « mystère du Christ », et ce aux saintes personnes (cf. Éph. 3, 3-5 ; Col. 1, 26). C'est pour cela que les Saints sont les plus parfaits témoins du Christ Dieu notre Seigneur.

Nous savons maintenant – les « Vies des Saints » nous l'ont appris – qui est Dieu et qu'est-ce que Dieu, et encore, qui est l'homme et qu'est-ce que l'homme. Voilà que nous débarquons sur l'autre rivage, celui qui est céleste, et nous contemplons du ciel tout le monde terrestre. Et qu'est-ce que l'on voit le plus sur la... Lisez l'article

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger

Conținutul acestui website nu reprezintă poziția oficială a Departamentului pentru Românii de Pretutindeni

Departamentul pentru rom창nii de pretutindeni