7 Mai 2022

Une homélie qui convient au dimanche de Thomas…

Saint Nikolaï de Ziça, « Prologue d’Ochrid » « Je le connais car Je viens de Lui et c’est Lui qui M’a envoyé » (Jn VII, 29) Aucun homme n’a jamais osé dire qu’il connaissait Dieu. Beaucoup ont dit : « Je crois en Dieu » mais le Seigneur seul a prononcé ces paroles : « Je Le connais. » Et immédiatement Il a expliqué comment Il Le connaissait, en disant : « car Je viens de Lui et Il M’a envoyé ». La première raison : « car Je viens de Lui », témoigne de l’être éternel du Fils ; et la seconde : « Il M’a envoyé, témoigne de l’apparition du Fils dans le temps et le monde physique comme émissaire de la Sainte Trinité.

Il ne nous est pas donné à nous Chrétiens de connaître le Père comme Son Fils unique Le connait, mais il nous est donné et demandé de croire. Notre mérite est de croire et non de connaître. Si tous nous connaissions Dieu  par le fait de Le voir, où en serait le mérite ? Quel sorte de mérite y-a-t-il à connaître par la... Lisez l'article

14 Décembre 2021

Pour l’Avent – préparation à la Venue du Christ

Sur la prophétie de la lumière dans les ténèbres Saint Nikolaï de Zica, « Prologue d’Ochrid » « Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière ; sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort, une lumière a resplendi » (Is. 9, 1-2) Là où règnent le plus de ténèbres, le prophète l’a prédit, là brillera la lumière du Messie. Les terres de Zabulon et de Nephtali étaient considérées comme celles parmi les plus sombres. Là, les païens étaient mélangés aux Juifs, et le lourd joug de l’esclavage intérieur comme extérieur, les ténèbres du paganisme et celles générées par les Pharisiens, couvraient le peuple de l’ombre de la mort.

La lumière céleste brilla d’abord à Bethléem, où le Christ est né. La lumière fut aperçue de loin par les sages d’Orient, et de près, à portée de main, par les bergers de Bethléem, mais Hérode chassa cette Lumière de Bethléem de son épée sanglante, et la Lumière se retira en... Lisez l'article

3 Août 2020

Apprendre par cœur l'Evangile (50)

L’appel des Douze Envoyés, Marc 3, 13-19 (3) Je rappelle que les Douze font l’objet d’un appel très impératif, d’un genre auquel on ne se dérobe pas, et que le Seigneur veut qu’ils soient avec lui, pour qu’il les envoie clamer, et avoir autorité de jeter-dehors les démons.1

Mc 3, 18-19 – Après Les Trois Les Plus Connus, Voici Les Neuf Autres Envoyés. 18 -                             Et Andréas   et Philippos                           ... Lisez l'article

3 Juin 2020

Apprendre par cœur l'Evangile (49)

Présenter la ‘Mémorisation de l’Évangile’ Causerie donnée en visioconférence pour NEPSIS1 – Confinement, Mai 2020 Vous m’avez demandé : 1 – Qu’est-ce que la mémorisation de l’Évangile ? C’est l’apprendre par cœur, bien sûr, le mettre dans sa mémoire – et ce, de façon durable. Car c’est dans la pérennité que l’exercice révèle sa vraie réalité : la mémorisation est UNE RENCONTRE. Celui qui s’offre à apprendre la Parole et à la réciter par cœur, rencontre le Seigneur, et réciproquement, le Seigneur vient à sa rencontre.

C’est tout simplement la vocation de l’Homme que de chercher Dieu et d’essayer d’entrer en contact avec Lui, et de le trouver.2 L’Homme n’a été créé que pour cela. Le créateur lui aussi désire ardemment cette rencontre. Dit comme cela, cette assertion peut choquer par son anthropomorphisme, mais en fait, elle résume... Lisez l'article

2 Novembre 2018

« Le plus grand Commandement »

Aimer Dieu plus que tout et aimer son prochain comme soi-même (Mt 22, 34‑40 et Mc 12, 28‑31) Ce précepte évangélique est au cœur de la religion Chrétienne, et même, osons le dire, de toute religion. Car, s’il n’y a pas un « Ciel » et une terre, il n’y a aucune raison de vouloir les « relier » : il n’y a donc pas de religion1. Et l’amour est au cœur de la vie.À notre connaissance, cette péricope n’est lue en tant que telle, un dimanche, qu’en Occident, le 17è après la Pentecôte (rite des Gaules restauré et ancien rite romain) Nous attachons de l’importance au « lectionnaire »2, car seules les péricopes lues les dimanches et fêtes, sont vraiment connues des fidèles : ce qui n’est lu qu’en semaine demeure confidentiel, car les fidèles orthodoxes lisent peu la Bible, comme leurs frères catholiques-romains (seuls leurs frères protestants la lisent assidûment).

Cet Évangile capital est rapporté par Saint Matthieu et Saint Marc (c’est-à-dire Saint Pierre)3, dans les mêmes circonstances, mais avec un ajout dans la réponse du Christ, chez Saint Marc. Matthieu et Pierre en sont des témoins oculaires. Un évènement semblable est aussi rapporté par Saint Luc (Lc 10, 25-28), mais à un moment... Lisez l'article

25 Janvier 2018

Sur le confort

Que dis‑tu, ô homme, tu veux t’élever au ciel, tu veux recevoir le Royaume au‑delà et l’union avec Dieu, le repos de la béatitude, la communion avec les anges et la vie immortelle, et tu demandes si cette voie est pénible ? Ô merveille ! Ceux qui désirent les choses de ce siècle qui passe, voguent sur les vagues terribles de la mer, s’en vont non sans audace par les chemins abrupts et ne se demandent pas s’il leur faudra être à la peine et travailler. Et nous, en tout lieu nous nous interrogeons sur le confort ? Si nous avions toujours à l’esprit la voie de la crucifixion, nous comprendrions que toute autre peine est moindre que celle‑ci. […]

La ferveur engendre le courage, la force de l’âme et l’effort du corps. Quelle puissance ont les démons, quand l’âme élève contre eux la force de sa ferveur naturelle ? Il est dit que la résolution est la fille de la ferveur. Quand celle‑ci met en œuvre sa propre puissance, elle délivre de la peur toutes les forces de l’âme. Les... Lisez l'article

10 Mai 2017

J'attends les secours divins !

Il arrive que dans le ciel s'accumulent tant de nuages, lourds et gris, enchevêtrés les uns dans les autres, que l'on se demande si le soleil n'a pas été englouti ! Et voilà que tous ces nuages n'en peuvent plus de contenir tant de pluie... Alors ils la déversent sur la terre, dans un grand soulagement... D'ailleurs, peuvent-ils faire autrement ? Cela peut durer très longtemps, plusieurs heures, plusieurs jours, et même plusieurs semaines !

Et tout le monde s'interroge.... Un nouveau Déluge est-il arrivé ? Comme celui du temps de Noé* ? Lorsqu'il construisit une arche*. Pourtant, nous avons bien lu dans l'Ancien Testament, qu'après le Déluge, Dieu a fait une promesse à Noé* en lui disant : « il n'y aura plus de déluge pour anéantir la terre.... Lisez l'article

25 Mars 2017

Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle ? (Luc 10, 25)

« A quoi pourrait bien te servir le monde entier si ton âme meurt ? Le salut de ton âme doit être plus précieux pour toi que tous les trésors de ce monde, plus précieux que le pain, la terre et toute la gloire du monde. L’âme partira dans l’autre monde sans rien emporter de tout cela (…). Qui, sinon un fou, voudrait régner un seul jour sur le monde entier, si le lendemain il doit perdre sa vie ? Chacun choisira de vivre plutôt que de recevoir toutes les richesses du monde et de mourir tout de suite après. (…) Si notre vie périssable nous est plus chère que le monde entier, nous devons chérir d’autant plus la vie éternelle, une fois obtenue, nous ne la perdrons jamais (…). Ô vie éternelle combien tu es précieuse mais si peu nombreux sont ceux qui te cherchent ! » Saint Tikhon de Zadonsk, « Lettres de sa cellule »

Avons-nous vraiment la foi ? Croyons-nous vraiment que celui qui garde la parole du Christ ne verra jamais la mort (cf. Jean 8, 51) ? C’est par sa manière de vivre et par ses œuvres que chacun de nous répond à ces questions, « car le nom de chrétien sans vie chrétienne n’est qu’hypocrisie, et à vrai dire, n’est rien du... Lisez l'article

19 Octobre 2016

Icône de la Mère de Dieu « Qui multiplie la moisson »

Jour de fête 15 octobre Article extrait du site stmaterne.blogspot.fr et du site obitel-minsk.by (Monastère Sainte Elisabeth de Minsk) L'Icône de la Mère de Dieu « qui multiplie la moisson » a été peinte avec la bénédiction de l'Ancien saint Ambroise du monastère de la Visitation, dans le désert d'Optina. Saint Ambroise, grand ascète russe du 19ème siècle (fêté le 10 octobre), avait une ardente confiance en la Mère de Dieu, comme un enfant pour sa mère. En particulier, il vénérait toutes les Fêtes de la Mère de Dieu, et ces jours-là, il redoublait de prière.

En 1890, la supérieure du monastère de Bolkhov, la mère higoumène Hillaria apporta au starets une icône de la Mère de Dieu d’une écriture tout à fait nouvelle : sur cette Icône, la Mère de Dieu est dépeinte assise sur les nuages, et ses mains sont étendues en signe de bénédiction. En dessous d'elle, on trouve un... Lisez l'article

9 Décembre 2015

Mère Silouana nous répond

Chère Mère Silouana, Je voudrais vous demander quoi faire pour ne plus juger mon prochain. Malgré tous mes efforts, beaucoup de pensées m’assaillent, de manière presque involontaire... Merci d’avance pour votre réponse ! Carmen

Chère Carmen, Tout d’abord tu dois apprendre à faire la distinction entre l’action et la personne. Après tu dois apprendre à découvrir que ce que l’on voit n’est pas vraiment la vérité. Et puis, appeler Dieu à ton secours, Lui exposer ta pensée et Lui demander de l’aide à l’instant même ! Et Lui, le... Lisez l'article

20 Octobre 2014

Les Pelerins AXIOS 2014

La base divine de l’existence humaine et le mystere de son libre arbitre,  un séminaire en français au cœur de l’orthodoxie roumaine avec Mère Silouana Comment ne pas rendre grâce pour une telle initiative dans notre église orthodoxe ! Nous étions 14 participants dont 12 français, une roumaine et une italienne. La langue de communication était le français. Bogdan et Anca ont été nos interprètes. Nous avons vécu 4 jours de séminaire en Roumanie, au monastère de Sihastria Putnei, sous la protection de Saint Séraphim de Sarov et de la Vierge Source Vivifiante. Ce séminaire a été organisé en français pour les français grâce à la générosité de nos chers traducteurs Ioana Capitaneanu et Bogdan Grecu qui ont traduit pour nous tous les supports écrits nécessaires.

L’origine d’un tel projet est né, il y a quelques années, de la rencontre de Bogdan avec Mère Silouana et de son enseignement. Puis, les pèlerins d’AXIOS qui ont rencontré Mère Silouana lors du pèlerinage 2012, ont été à leur tour fortement touchés par son enseignement, qui dans sa forme inédite nous a semblé... Lisez l'article

24 Septembre 2013

Les pèlerins AXIOS 2013

Il est bien difficile de résumer en quelques lignes toutes les expériences vécues ainsi que tous les dons visibles et invisibles reçuslors de ce pèlerinage de neuf jours1 qui nous a conduits – nous étions une petite vingtaine de participants –, en Roumanie, le long d'un parcours riche en visites, en découvertes et surtout en rencontres, à travers les régions de la Valachie et de la Transylvanie.

Globalement, nous avons goûté une qualité d’hospitalité et d'accueil remarquable, avec cependant un quelque chose en plus d’égard et de bienveillance du fait que nous étions accompagnés d'un Evêque de notre Métropole, en l'occurrence de Monseigneur Marc, qui fut une chance et une bénédiction pour notre groupe. Me... Lisez l'article

Au cours de l’année qui vient de s’écouler, l’association AXIOS a financé plusieurs projets en faveur des enfants pauvres et orphelins de Roumanie. Au mois de décembre 2011, nous avons fait une collecte de cadeaux dans les paroisses d‘Ile de France pour les enfants de Roumanie. L’association Saint Eleftherios de Bucarest a distribué ces cadeaux... Lisez l'article

Saint Lucien, missionnaire dans la province de Raetia prima et protecteur du Liechtenstein
10 Janvier 2012

Saint Lucien, missionnaire dans la province de Raetia prima et protecteur du Liechtenstein

Saint Lucien, protecteur de la ville et du Diocèse Catholique de Chur, a prêché l’Evangile sur le territoire de la Rätia (l’est de l’actuelle Suisse) et, selon une tradition non confirmée, a été le premier évêque de Chur. Selon l’opinion exprimée par l’historiographie locale, Saint Lucien a été la plus importante personnalité ecclésiastique du Moyen Âge de la province Rätia.   

C’est une biographie (Vita), écrite entre le VIII-ème et le IX-ème siècles, qui nous offre les premières informations concernant la vie et l’activité de Saint Lucien. Cet ouvrage, Vita, écrit sous la forme littéraire d’une homélie, a été rédigé par un clerc de la ville de Chur, qui était responsable des... Lisez l'article

Les pèlerins AXIOS – 2011 (II)
10 Octobre 2011

Les pèlerins AXIOS – 2011 (II)

Nous poursuivons dans ce numéro de la revue la présentation du pèlerinage AXIOS 2011, selon les témoignages des participants. La communion et la joie de la rencontre vécue lors du premier jour durant la Divine Liturgie du Skite Darvari, au cœur de Bucarest, a accompagné le groupe durant tout le voyage. Des moments et des images bénis: l’icône de la Mère de Dieu du Monastère Dintr-un Lemn; le récit de mère Veronica de Surpatele, témoignage vivant de la vocation monastique que n’ont réussi à briser ni la maladie, ni les persécutions du régime communiste; la rencontre du pasteur protestant Jack, fasciné par l’iconographie orthodoxe, avec les moines du Monastère Antim; les ateliers d’icônes de Hurezi et Bistriţa; la paix du monastère d’ Arnota, qui invitait à prolonger le séjour; le „jeu” de reconnaissance des saints représentés sur les murs du monastère de Topolniţa...  

Rendez-vous avec la beauté Le pèlerinage d’AXIOS est beau de la beauté des sites visités et des êtres rencontrés, bon de la saveur des mets servis avec amour aux pèlerins; bien préparé, encadré et guidé; j’apprécie particulièrement l’équilibre entre cette organisation d’une part, et de... Lisez l'article

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger

Conținutul acestui website nu reprezintă poziția oficială a Departamentului pentru Românii de Pretutindeni

Departamentul pentru rom창nii de pretutindeni