4 Janvier 2023

Aphorismes de Saint Isaac

Si l’arbre ne perd pas d’abord ses anciennes feuilles, il ne lui pousse pas de nouveaux rameaux. De même, s’il ne rejette pas de son cœur le souvenir de sa vie antérieure, le moine ne porte pas de nouveaux fruits ni de nouveaux rameaux en Jésus Christ.

Le vent assure la fécondation des fruits des arbres, et l’Esprit de Dieu féconde les fruits de l’âme. On dit que lorsque l’huître engendre la perle, il se forme en elle une sorte d’étincelle qui provient de l’éclair, et elle reçoit de l’air la matière [nécessaire] ; avant cela, elle n’est qu’une chair. De... Lisez l'article

12 Décembre 2022

Aphorismes de Saint Isaac

Tant qu’il ne s’est pas approché de la connaissance, l’homme passe par des hauts et des bas dans sa manière de vivre ; mais quand il a abordé à la connaissance, il ne fait plus que monter. Dès lors qu’il monte, le progrès de sa connaissance ne connaît plus de fin, jusqu’à ce que vienne le siècle de gloire et qu’il en reçoive toute la richesse. Plus un homme devient parfait en Dieu, plus il marche à sa suite. Et dans le siècle véritable, Dieu lui montrera sa Face, mais non son essence (cf. Ex 33 18-20). Car plus les justes, [ici-bas,] accèdent à la vision de Dieu, plus ils voient une énigme de sa vision, comme une image vue en un miroir mais, dans l’au-delà, ils contemplent la manifestation de la vérité.

Le feu qui prend dans du bois sec s’éteint difficilement. De même, quand la flamme divine tombe dans le cœur de celui qui a renoncé au monde, l’incendie qu’elle répand ne s’éteindra pas, il est plus vif que le feu. Quand l’action du vin pénètre dans les membres, l’Intellect perd le souvenir exact de toute chose ; de... Lisez l'article

11 Novembre 2022

Aphorismes de Saint Isaac

Aucune bonne pensée ne tombe dans le c œur qui ne vienne de la grâce divine, et aucune pensée mauvaise ne s’approche de l’âme, si ce n’est pour la tenter et l’éprouver.

Un homme qui est parvenu à connaître la mesure de sa faiblesse est parvenu à la perfection de l’humilité. Ce qui attire vers l’homme les dons de Dieu, c’est un cœur porté à rendre grâces continuellement. Mais ce qui attire vers l’âme la tentation, c’est la tendance à murmurer toujours présente dans le cœur.... Lisez l'article

10 Juillet 2022

Où trouverais-je l’Époux de mon âme ?

C’est là toute la dramaturgie du Cantique des Cantiques que les mystiques des premiers siècles, et surtout Origène et Grégoire de Nysse, ont si profondément commenté. L’Époux se fait proche puis s’enfuit, et il faut à l’Épouse longue patience pour le retrouver. Ainsi, dans les vieux contes, la fiancée, soudain esseulée, doit chausser et user des souliers de fer, ou tisser un vêtement sans avoir le droit de parler, pour retrouver son bien-aimé.  Olivier Clément, Sources. Les mystiques chrétiens des origines, DDB, 2008

Ensuite, elle (l’Épouse du Cantique) cherche du regard l’Époux qui, après s’être montré, a disparu. Cela arrive souvent, dans tout ce Cantique, et peut le comprendre celui qui l’a lui-même éprouvé. Souvent, Dieu m’en est témoin, j’ai senti que l’Époux s’approchait de moi, et qu’il était autant... Lisez l'article

14 Janvier 2022

De Vie et d’Esprit

Si nous n’acquérons pas le sens du service d’autrui, notre vie sera inutile. Si nous voulons régénérer notre nature, devenir à la ressemblance de Dieu, le désir de servir autrui doit dominer notre vie. 

Le service d’autrui a une force salutaire infinement plus grande que n’importe quelle théorie théologique.  Nous devons mourir à nous-mêmes pour que les autres vivent. Le Christ a dit: « N’ayez pas peur de perdre votre âme dans ce service. » Celui qui sert autrui sauve son âme pour la vie éternelle.  Tâchez de ne jamais... Lisez l'article

6 Octobre 2021

Fragments inépuisables

Bienheureux celui qui a fait taire toute passion mauvaise qui le sépare de son Créateur. Bienheureux celui dont la nourriture est le pain qui est descendu du ciel et a donné la vie au monde. Bienheureux celui qui a vu jaillir dans la plaine de son cœur les flots de cette vie qui, par miséricorde, jaillit du sein du Père, et qui tourne vers elle son regard. Car lorsqu’il aura bu de cette eau, il se réjouira, son cœur refleurira, il sera dans la joie et l’allégresse. Celui qui a vu son Seigneur dans sa propre nourriture se cache et mange seul, sans communier avec les indignes, afin de ne rien prendre avec eux et de n’être pas dépouillé du rayon divin.  Saint Isaac le Syrien, Discours 43, 14

Qu’adviendrait-il, mon Seigneur et mon Dieu, Jésus Christ, si la lumière de ta divinité jaillissait de tes très-saints Mystères, quand ils reposent sur le saint autel, ou sur la sainte patène, ou dans le tabernacle, ou dans la sainte pyxide, lorsque le prêtre les porte sur son cœur en se rendant chez un malade ? Tous ceux qui verraient cette lumière se... Lisez l'article

5 Septembre 2021

Du parfum des doux

Comme celui qui porte sur soi des parfums est trahi, même malgré lui par leur odeur ; ainsi celui qui a l’Esprit du Seigneur se reconnaît à ses paroles et à son humilité. Saint Jean Climaque, L’Echelle, 26, 30

Celui qui a le sentiment de ses propres péchés, même s’il demeure parmi la foule, est plus grand que celui qui ressuscite les morts par sa prière. Celui qui gémit une heure sur son âme est plus grand que celui dont la vue profite au monde entier. Celui à qui il a été donné de se voir lui-même est plus grand que celui à qui il a... Lisez l'article

12 Juillet 2021

« Notre frère est notre propre vie »

« Il n’y a pas d’amour aussi grand que de donner sa vie pour son frère. » (Jn 15, 13) Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait. Nous savons, nous, que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n’aime pas demeure dans la mort. Quiconque hait son frère est un homicide; or vous savez qu’aucun homicide n’a la vie éternelle demeurant en lui. A ceci nous avons connu l’Amour: celui-là a donné sa vie pour nous. Et nous devons, nous aussi, donner notre vie pour nos frères. Si quelqu’un, jouissant des biens de ce monde, voit son frère dans la nécessité et lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeurerait-il en lui? Petits enfants, n’aimons ni de mots ni de langue, mais en actes et en vérité. (…)

Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, puisque l’amour est de Dieu et que quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est Amour. En ceci s’est manifesté l’amour de Dieu pour nous: Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui. En ceci consiste l’amour: ce n’est... Lisez l'article

15 Juin 2021

Paroles sur le Saint-Esprit

De l’Esprit Saint Par la descente de l’Esprit Saint, les saints Apôtres et disciples, et nous avec eux, recevons les arrhes de la sanctification, nous recevons Celui qui nous accompagne et nous fait connaître le Dieu-Homme, Jésus-Christ. L’Esprit Saint, par sa grâce, nous remplit de joie dès lors que nous renonçons aux joies mensongères du péché. Si nous Le cherchons, si nous Le recevons, Il apportera la lumière en nos âmes pour que nous cherchions la justice, cette justice qui vient du sacrifice de l’amour véritable, celle de la Croix du Christ, une justice que le monde trouve injuste parce qu’elle exige de nous sacrifice pour autrui.

L’Esprit Saint, si nous L’invoquons, consolera nos âmes blessées par le péché, par nos faiblesses et nos infirmités, par notre tristesse et nos déficiences, ou encore par nos méchancetés et nos oublis, par la tentation tout simplement. L’Esprit Saint nous aide à nous relever, à grandir pour avancer vers notre but qui est le Christ. Il... Lisez l'article

8 Janvier 2021

Du silence

Si tu es en tout lieu ami du silence, tu auras le repos. Acquiers le silence et tu recevras l’Esprit. Plus que toutes choses, aime le silence, car il t’apporte un fruit que la langue est impuissante à décrire. Commençons par nous faire violence pour nous taire, et ensuite de notre silence même naîtra en nous quelque chose qui nous amènera au silence. Que Dieu te donne de ressentir ce quelque chose qui naît du silence ! Si tu commences à t’adonner à cette pratique, je ne sais combien de lumière se lèvera en toi. On raconte au sujet de l’admirable Arsène, que, lorsque les pères le visitaient et que les frères venaient le voir, il s’asseyait avec eux en gardant le silence, puis les congédiait en silence.

Ne crois pas qu’il agissait ainsi par sa seule volonté, même si au début il devait se faire violence pour cela ; mais, au bout de quelques temps, un certain plaisir naît dans le cœur du fait de la pratique de cette manière d’agir, et le corps est amené comme par force à se tenir en silence. De cette pratique naît aussi en nous une abondance de larmes,... Lisez l'article

15 Décembre 2020

Le mystère de l ’Incarnation

Le but de l’Incarnation, c’est d’établir une pleine communion entre Dieu et l’homme, pour que l’homme trouve en Christ l’adoption et l’immortalité, ce que les Pères nomment souvent la « déification » : non pas évacuation de l’humain mais sa plénitude dans la Vie divine, car l’homme n’est vraiment homme qu’en Dieu. 

Comment l’homme irait-il à Dieu, si Dieu n’était venu à l’homme ? Comment l’homme se libérerait-il de sa naissance de mort s’il n’était régénéré selon la foi par une naissance nouvelle donnée généreusement par Dieu, grâce à celle qui se fit du sein de la Vierge ? ... Lisez l'article

16 Novembre 2020

Le Dieu caché, le Dieu cosmique

Les caricatures de Dieu jonchent l’histoire, celle aussi du christianisme, comme autant d’idoles mentales qui ont conduit les hommes soit à la cruauté, soit à l’athéisme : comment, à l’époque moderne, avec l’essor de l’esprit critique et de la liberté, auraient-ils pu accepter un Dieu qui leur semblait pire qu’eux-mêmes, du moins que la plus haute exigence de leur conscience secrètement fécondée par l’Évangile ?

Les hommes ne cessent de projeter sur Dieu, pour se l’approprier et l’utiliser, leurs propres obsessions, individuelles ou collectives. Il leur faut comprendre qu’on ne peut saisir Dieu de l’extérieur, comme un objet, car il n’y a pas d’en dehors par rapport à lui, le Créateur ne se juxtapose pas à la créature. « C’est en lui que nous... Lisez l'article

19 Octobre 2020

Dieu est amour

Dieu est amour. Il est extase d’amour hors de lui-même pour faire participer à sa vie les créatures. Il met en elle un élan semblable, qui se manifeste déjà dans l’éros aimant de l’homme et de la femme, pour s’accomplir dans la sainteté, communion consciente à Celui qui est la plénitude du Beau et du Bien. À travers l’horreur et la mort, au-delà, dans le secret de l’amour, l’histoire de la création est un immense « Cantique des Cantiques ». Le désir est d’abord celui de Dieu pour nous, auquel tout éros humain (en réalité divino-humain) veut répondre. Saint Denys l’Aréopagite est le poète inspiré de l’éros. Et Saint Maxime le Confesseur, qui le commente, n’hésite pas à identifier l’éros et l’agapè1 : le premier exprime davantage l’élan de la nature, le second la rencontre pleine de tendresse des personnes. On pourrait dire que l’éros est appelé à devenir le contenu de l’agapè. 

En Dieu, le désir d’éros est extatique. Grâce à lui les amants ne s’appartiennent plus. Ils appartiennent à ceux qu’ils aiment. […] Dieu aussi sort de lui-même […] lorsqu’il captive tous les êtres par le sortilège de son amour et de son désir. […] Bref, du Beau-et-Bien on peut dire qu’il est objet du... Lisez l'article

8 Décembre 2019

Du prochain

Il est aussi faux et illusoire d’attendre la perfection d’un groupe que celle d’une personne. D’abord, parce que nous n’avons pas nous-mêmes une idée vraie et juste de ce qu’est la perfection. Ensuite, parce que la perfection est l’état de totale ressemblance au Christ.

Rejetez tout esprit de curiosité. Faites votre travail, sans vous occuper de savoir si les autres font le leur. Quand la curiosité est absente, chacun reçoit de Dieu ce qui lui revient. On ne peut pas duper Dieu. Il est si puissant et si juste qu’on ne peut rien lui cacher. « Accorde-moi de voir mes fautes et de ne pas juger mes frères », dit saint Ephrem dans sa... Lisez l'article

3 Décembre 2019

Carême de la Nativité

Jeûnons, c’est-à-dire commençons par la vigilance : être sur nos gardes en ce temps de tumulte. Écoutons d’abord la voix de Saint Paul puis celle de quelques-uns parmi nos Pères saints :

« …Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu ; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés... » L’Apôtre des nations, Hébreux XII, 15 « Le souvenir des torts est la consommation de la colère, le gardien du péché, la... Lisez l'article

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger

Conținutul acestui website nu reprezintă poziția oficială a Departamentului pentru Românii de Pretutindeni

Departamentul pentru rom창nii de pretutindeni