Ajouté le: 9 Septembre 2009 L'heure: 15:14

Camp pour les jeunes en Espagne

Camp pour les jeunes en Espagne

Du 22 juillet au 1er août 2009, le Diocèse Orthodoxe Roumain d’Espagne et du Portugal a organisé un Camp de Spiritualité Orthodoxe pour les jeunes et les enfants de l’Eparchie.

Les activités du camp se sont déroulées dans les Pyrénées espagnoles, à Senet (Aneto), ville située à 1380 m d’altitude.

21 jeunes et enfants ont participé, deux venaient du Portugal et les autres de diverses localités d’Espagne. 

Les ateliers ont été variés et stimulants. Pour l’atelier de peinture iconographique, était venu de Roumanie le peintre Haralambie Tiurean, et, à la fin, chaque participant a pu rapporter à la maison l’icône qu’il avait peinte. 

L’atelier de danse populaire roumaine a été dirigé par la jeune Andreea Dragomir de Calatayud; elle a réussi à enseigner deux danses: l’une intitulée « Horà mare », et l’autre, une danse du Maramuresh (MOROSENESC); les danses ont été présentées devant des spectateurs espagnols, qui avaient également leur propre camp.

L’atelier de langue roumaine était dirigé par Madame Camelia Simon; elle se proposait de faciliter aux enfants le contact avec la langue roumaine, pour qu’ils s’y s’exercent et améliorent leur communication dans la langue maternelle. Les textes qui ont été lus comprenaient des récits exerçant la logique et la perspicacité; ils incitaient les enfants à trouver des solutions aux questions posées et à découvrir les façons intelligentes de les résoudre, en travaillant avec ingéniosité, patience et joie!

L’atelier de musique liturgique et de chant populaire roumain était dirigé par le prêtre Daniel Simon: il a enseigné des hymnes de la sainte Liturgie ainsi que des chants populaires: « N’oublie pas que tu es Roumain », « Petit Roumain » et « Tel est le Roumain », chansons interprétées devant l’auditoire espagnol, à l’occasion d’un repas de fête.

L’atelier de sport a été dirigé par Madame Daniela Itu, et s’intitulait « Mouvement par le jeu ».

Une belle atmosphère spirituelle a été entretenue par Monseigneur Timotei, présent parmi nous pendant toute la durée du camp, servant à la prière du soir et du matin, comme à la sainte Liturgie du dimanche; ces offices étaient célébrés dans un ermitage roman du 12ème siècle, appartenant au canton d’Aneto.

Il y eut aussi les heures de piscine, ou de promenandes en montagne, dans la joie de découvrir les beautés de la création environnante.

Comme le camp était situé à proximité de la zone la mieux conservée du point de vue artistique, « Vall de Boi », qui ne fut pas envahie par les Arabes, nous avons fait une excursion pour visiter les églises romanes de l’endroit: certaines d’entre elles remontent à presque un millénaire. Notre joie fut de découvrir que ces églises avaient été peintes à l’intérieur, certaines même à l’extérieur, exactement comme nos églises. Nous avons visité, toujours dans cette vallée, la station balnéaire « Caldes de Boi », et ensuite la pisciculture et l’élevage de truites d’El Pont de Suert.

Le camp s’est terminé le samedi 1er août: nous étions tous convaincus que nous nous retrouverions bientôt!

Père Daniel Simon

 

Impression des participants

« Cette année, ce qui m’a plu, c’est que j’ai appris des danses populaires, j’ai peint des icônes et j’ai été à la piscine. J’ai très bien mangé et j’ai eu une très belle vue, depuis la fenêtre; j’ai fait deux excursions très intéressantes et agréables. J’ai apprécié la Langue roumaine et la Musique, en chantant des chants de l’Eglise et du Pays. Au cours des excursions, j’ai escaladé des montagnes et j’ai visité des églises romanes ».

(Maria: Portugal)

« Ce camp aide les jeunes à tisser des relations d’amitié et de solidarité entre eux; ainsi, il nous a aidés à apprendre les uns des autres. Le paysage était extraordinaire de beauté ».

(Andreea: Calatayud)

« Ce qui m’a plus dans le camp de cette année, ce sont les nombreux cours de peinture, de natation, de danse et de musique, ainsi que les excursions en montagne. J’ai beaucoup aimé que tous les matins et tous les soirs nous allions à l’église pour y faire une prière où chacun lisait; chaque jour, trois enfants frappaient la simandre et un enfant sonnait la cloche. J’ai tout aimé et j’ai passé de merveilleuses vacances !».

(Casiana: Lerida)

« Dans ce camp j’ai pu apprendre beaucoup de choses, comme par exemple à peindre l’icône de la Mère de Dieu, à danser des danses populaires et à chanter des chants populaires et religieux au choeur. De même, j’ai pu faire la connaissance d’enfants très sympathiques et les professeurs étaient très compréhensifs avec nous. En toute sincérité, j’ai aimé le camp !»

(Laura: Saragosse)

“Ici j’ai eu la joie de connaître le chant et la danse traditionnelle roumains, de peindre des icônes. La douceur, la bonté et la foi des gens m’a éveillé l’âme” 

(Mihai: Cambrils)

« J’ai fait la connaissance de nombreuses personnes de plusieurs endroits d’Espagne, comme du Portugal. Je me suis liée d’amitié même avec ceux des autres camps. C’est pour moi le premier camp religieux et je pensais qu’il serait ennuyeux, mais la vérité est que nous nous sommes beaucoup distraits ».

(Paula: Saragosse)

« Quelque chose est certain: l’année prochaine, vous pouvez êtes sûrs que je reviendrai.. Le désir de tous est qu’on ait le plaisir de voir venir encore plus d’enfants et de jeunes. Ainsi, l’an prochain, nous vous attendons tous, les bras ouverts !»

(Teodora: Castellgali)

Camp pour les jeunes en Espagne

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger