Ajouté le: 5 Janvier 2012 L'heure: 15:14

Voyage de Saint Polycarpe en Roumanie

Voyage de Saint Polycarpe en Roumanie

La vénération des saintes reliques dans les pays orthodoxes fait partie de la foi vécue.

Régulièrement un higoumène, un évêque ou un métropolite voyage avec les reliques de son monastère ou de sa métropole pour que les fidèles qu’il visite puissent les vénérer.

Scène inimaginable dans un pays non orthodoxe, l’accueil des reliques à la descente d’avion : hiérarques, autorités civiles et fidèles souvent accompagnés de fanfares accueillent le saint (la sainte) de la même façon qu’on reçoit un homme d’état.

Chaque année le métropolite Théophane de Iasi, lors de la grande fête de sainte Parascève, invite un métropolite à participer à ces journées en apportant avec lui les reliques d’un autre grand saint vénéré dans sa métropole.

Ainsi, répondant à l’invitation du métropolite Théophane, le métropolite Hiérotheos de Nafpaktos1 a voyagé vers Iasi en compagnie de saint Polycarpe.2

Il a acheté un billet d’avion et un siège où fut déposé le bras de Saint Polycarpe, après que le saint ait béni la cabine de pilotage. En vol, les passagers ont également eu la grâce de vénérer le saint.

Chez nous on attend des heures à un aéroport pour apercevoir une rock star ou un champion de football. A l’aéroport de Bucarest les fidèles roumains ont attendu plusieurs heures l’arrivée de saint Polycarpe.

A Iasi, le saint fut vénéré en compagnie de sainte Parascève et des centaines de milliers de fidèles ont fait la queue des heures durant pour les embrasser.

Autre caractéristique de la foi vivante incarnée : on touche les reliques et on les embrasse.

Le métropolite a parlé dans son homélie des trois messages théologiques que transmettent les reliques de nos saints.

• Elles expriment que Dieu est vivant et qu’il est le Dieu des vivants. Que le saint est toujours vivant à travers ses saintes reliques par la grâce du Saint Esprit qui demeure en elles.

• Elles rappellent que le but de l’église est de faire de nous des saintes reliques. L’Eglise est l’atelier de la sainteté.

• Enfin elles expriment que les saints ne sont pas morts mais sont endormis dans l’attente du retour du Christ. Car le Christ a terrassé la mort par sa glorieuse résurrection. La mort est un sommeil.

Le métropolite Hiérotheos a fait ensuite une conférence à l’Université de Iasi bondée devant un auditoire impressionnant de par sa concentration et ses questions abondantes.

Sur le chemin du retour, à l’aéroport de Bucarest, le peuple roumain une fois encore était au rendez-vous.

Le métropolite a improvisé une conférence à l’aéroport sur la psychothérapie orthodoxe, qui est guérison de l’âme selon la tradition des Pères de l’Eglise.3

Nous l’avons rencontré en novembre dernier à Nafpaktos. Il nous a raconté son voyage, et nous a transmis également sa joie émue devant l’hospitalité fraternelle du clergé et des fidèles roumains, ainsi que la chaleureuse amitié du métropolite Théophane. Il nous a chargés de transmettre son salut fraternel et une lettre à notre métropolite Joseph qu’il a rencontré plusieurs fois en Roumanie.

Il nous a fait également respirer le parfum exhalé par la relique de saint Polycarpe qui imprégnait encore la manche de son rason avec lequel il a porté le bras du saint. Ce bras qui a donné tant de bénédiction et de chirotonies à l’époque apostolique.

Orthodoxes de la métropole roumaine en France, invités du métropolite Hiérothéos, ce fut une grâce de réaliser une fois de plus que la famille orthodoxe, l’Eglise, Corps du Christ, nous unit bien au-delà des langues et des frontières.

P. Pierre et Marie Deschamps

Notes :

1. Dont certains parmi ses nombreux livres ont été traduits en français.
2. Saint Polycarpe, évêque de Smyrne, martyr en 170.
3. « Psychothérapie orthodoxe » Métropolite Hiérotheos de Nafpaktos. Edition française Monastère de la Nativité de La Vierge, Livadia Grèce.

Voyage de Saint Polycarpe en Roumanie

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger