L’archidiacre Arsène Giurgea (1978‑2012)
7 Septembre 2012

L’archidiacre Arsène Giurgea (1978‑2012)

Un exemple d’humilité, d’obéissance et de dignité Le mardi 4 septembre 2012, quarante jours se sont écoulés depuis que l’archidiacre Arsène est né au ciel. Au cours des trois dernières années de sa vie, il était membre de la communauté monastique de Limours, où il servit comme diacre dans l’église de la « Synaxe‑de‑la‑Mère‑de‑Dieu‑et‑du‑Saint‑Prophète‑Elie » de Limours, accompagnant fréquemment le Métropolite Joseph dans ses visites pastorales tant en France que dans d’autres pays. 

Le père Arsène Giurgea est né le 22 juin 1978, dans le département de Tulcea. En 1993, il entra comme frère dans la communauté monastique de Crasna, où il sera tonsuré moine le 14 septembre 1997. Avec la bénédiction du Patriarche Teoctiste de bienheureuse mémoire, il fut ordonné diacre le 18 janvier 1998, toujours au monastère de... Lisez l'article

Voici que depuis deux millénaires, c’est-à-dire depuis les fondements-même de la foi chrétienne, on est à même d’honorer et de rendre hommage aux héros de l’histoire ou aux martyrs de la foi, tout comme aux personnalités remarquables, universelles et nationales, qui ont marqué l’histoire, les siècles et les lieux par leur... Lisez l'article

7 Décembre 2009

Élisabeth Behr-Sigel (VIII)

 Les incertitudes  de la guerre   Durant les premières années de son mariage, Élisabeth connaît des années de bonheur familial paisible à Nancy, partagée entre le soin de ses enfants, son activité épisodique d’enseignante et la poursuite des travaux théologiques. La mobilisation général d’août 1939 vient briser cette harmonie.   

Dès la déclaration de guerre entre la France et l’Allemagne, André, le mari d’Élisabeth, est mobilisé comme officier et doit partir dans le sud de la France pour y servir comme ingénieur des poudres. C’est le début d’une période de trouble et d’incertitude, que la jeune théologienne consigne au jour le jour dans de petits carnets... Lisez l'article

Tactique du diable. Lettres d’un vétéran de la tentation à un novice – c’est le titre de l’un des volumes de l’écrivain anglais C. S. Lewis. L’auteur a eu l’idée formidable d’imaginer les leçons d’un vieux diable à un tentateur inexpérimenté, pour l’aider à compromettre la vie éternelle... Lisez l'article

Élisabeth Behr‑Sigel (VII)
11 Septembre 2009

Élisabeth Behr‑Sigel (VII)

  L’INSTALLATION FAMILIALE   À la suite de ses études de théologie, la jeune Élisabeth a l’occasion de vivre une expérience singulière : durant presque une année, elle est pasteur auxiliaire dans un petit village des Vosges, tout en achevant en parallèle son travail de maîtrise sur la sainteté russe. À la fin de l’année 1932, son fiancé André Behr revient du service militaire et tous deux peuvent enfin se marier. 

C’est le 19 février 1933 que Liselotte et André se marient, en banlieue parisienne. Le sacrement est célébré par le père Lev Gillet, qui a amené Élisabeth à l’orthodoxie, et par le père Nicolas Behr, l’oncle d’André. Ingénieur chimiste, André a trouvé du travail à Nancy et le couple part... Lisez l'article

Élisabeth  Behr‑Sigel (VI)
11 Septembre 2009

Élisabeth Behr‑Sigel (VI)

  L’EXPERIENCE PASTORALE   Après un semestre d’études passé à Berlin pour y poursuivre sa maîtrise, Élisabeth Sigel revient en mars 1932 à Strasbourg, sa ville natale, où elle obtient son baccalauréat en théologie. Fiancée à André Behr, un émigré russe étudiant en chimie, la jeune femme s’interroge à présent sur son avenir professionnel.   

La jeune diplômée se rend chez l’inspecteur de l’Église réformée pour lui soumettre ses interrogations. Son cursus théologique très complet, qui a notamment comporté un enseignement de la prédication et des stages en paroisse, lui confère la capacité d’exercer le ministère pastorale. À cette époque,... Lisez l'article

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger