Ajouté le: 11 Septembre 2011 L'heure: 15:14

Les pèlerins AXIOS – 2011 (I)

Le pèlerinage AXIOS de cette année a été organisé sur le « modèle » de ceux que l’association AXIOS a organisé ces trois dernières années, à une différence près : la collaboration avec le Centre des Pèlerinages de notre Métropole. Ainsi, sa dimension humanitaire – le recueil de fonds pour l’aide des enfants orphelins ou pauvres – s’est unie de manière harmonieuse à la « découverte », car le pèlerinage a offert, aux prêtres et aux fidèles francophones de notre Métropole, l’occasion de mieux connaître l’Église dont ils font partie.

Du 2 au 11 juillet, un groupe de vingt français, auquels se sont joints trois anglophones (deux personnes en provenance de l’Irlande du Nord et une des États-Unis), est parti de Bucarest vers l’Olténie, ont admiré la beauté des fresques des monastères de Govora, Dintr-un Lemn, Surpatele, Arnota, Bistriţa, Hurezi, Tismana, Baia de Aramă, Topolniţa, Vodiţa, Sfânta Ana (Orşova), Polovragi, et y ont prié, ils ont „fait la rencontre” du Danube à son entrée en Roumanie – le Défilé du Danube, ont visité les ruines romanes de Drobeta, la maison natale de Constantin Brâncuşi, ainsi que le parc qui abrite ses œuvres dans la ville de Târgu Jiu.

Dans ce numéro et le prochain, nous donnons la parole aux participants...  

Les pèlerins AXIOS – 2011 (I)

« Venez et voyez »…

… disait l’annonce du pèlerinage. Nous sommes venues et nous avons découvert la Roumanie : tellement riche de sa spiritualité (alors que « orthodoxie » rime souvent avec Serbie ou Russie ou Grèce) riche de la beauté de ses forêts, (nous n’oublierons pas l’odeur des tilleuls) de ses campagnes sereines, de son peuple fervent  et de ses monastères, dont l’accueil et la beauté des offices constituent notre plus merveilleux souvenir. Le groupe était agréable et ouvert, la communication avec nos amis anglophones a été facilitée par le dictionnaire et quelques souvenirs scolaires... Merci aux organisateurs pour toute la peine qu’ils se sont donnée pour nous faire découvrir leur pays hors des sentiers battus.

Marie Claude Rezvoy, Besançon, Franţa        

Mon quatrième pèlerinage en Roumanie

Un des rôles des pèlerinages AXIOS est d’offrir aux chrétiens orthodoxes d’Occident la possibilité de connaître le riche héritage chrétien de la Roumanie, de lui conférer une dimension historique,  et de donner ainsi aux pèlerins l’occasion d’expérimenter que les vécus culturels différents de la foi sont en parfait accord avec l’usage des pères.

Avant le début proprement-dit du pèlerinage, j’ai pu me réjouir, avec une amie, de l’hospitalité d’une famille de roumains, membres de l’association AXIOS, parlant l’anglais. Nous avons pu comparer et analyser différents aspects de nos cultures. Ils ont manifesté de l’intérêt pour mon livre de prières (St. Vladimir’s Press, Jordanville, New York, 1996). Sur la première page, avant les prières du matin, nous lisons : « Sculându-ne din somn, înainte de orice alt lucru, să ne depărtăm de aşternut şi, gândindu-ne că suntem de faţă cu Atoatevăzătorul Dumnezeu, să ne facem semnul Crucii şi să spunem: „Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.” ».

« It’s the same! (C’est pareil!) », s’est écrié notre hôte.

« Bien sûr » – lui ai-je dit – « c’est la même foi ». Il est normal que les prières soient les mêmes »

« C’est sûr, » – a-t-il répondu – « mais même les conseils qui précèdent les prières sont les mêmes que ceux des livres de prières édités en Roumanie! »

Le dernier soir, nos amis nous ont demandé de réciter le Credo en Anglais. J’ai commencé : « Je crois en un Seul Dieu, Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre, de toute

chose visible et invisible… » Ils ont commencé à réciter le Crédo en roumain et peu après ils nous ont dit : « Mais c’est pareil ! »  J’ai souri et je me suis rendue compte que notre conversation faisait croître notre amitié, sur la base de notre foi commune.

Pendant le pèlerinage, un des prêtres français du groupe a regardé mon livre de prières. Peu de temps après il me l’a rendu en me disant « C’est le même! », et j’ai souri en pensant à « l’uniformité internationale » de mon livre de prières.

Au monastère de Govora, Monseigneur Marc, accompagné des cinq prêtres et d’un diacre, tous en provenance de la France, allaient célébrer la Divine Liturgie. Avant d’arriver au monastère, on nous a expliqué que, malgré le fait que nous venions de différents pays, nous devions  tous ensemble répondre à la Liturgie. Malgré le fait que quelques uns d’entre nous connaissaient déjà la Liturgie en roumain, nous étions un peu inquiets. Mais grâce à trois moniales qui étaient déjà là nous avons pu synchroniser tous nos efforts et peu de temps après les réponses liturgiques ont commencé à couler de source en roumain et français, et aussi en anglais de temps à autre. A la fin de l’office, les moniales et les pèlerins se sont sentis très proches les uns des autres, dans la joie du partage de la même foi. Le déjeuner nous a permis d’entamer des conversations dans la joie et la bonne humeur, et ceci en trois langues.

Bien que trois jours seulement nous aient rassemblés, il était clair que le pèlerinage AXIOS 2011 allait montrer non seulement aux pèlerins, mais aussi à nos hôtes roumains que nous, les orthodoxes, d’Occident où d’Orient, nous vivons notre foi de la même façon. Au fil des jours ceci est devenu une certitude, et a représenté une des grandes richesses du pèlerinage de cette année.

Emily Sprague, Pennsylvanie, États Unis

En communion avec le peuple roumain

C’est la 3ème fois que je venais en pèlerinage en Roumanie avec AXIOS et je ne me lasse pas de découvrir les multiples facettes de ce pays.

J’ai pris le temps de visiter Bucarest en partie. Notre guide nous dit qu’il y a 300 églises « d’intérêt » et je n’ai pu en découvrir que quelques unes. J’ai pu y vénérer de nombreuses reliques.

Cette fois-ci, nous avons visité plus particulièrement l’Olténie qui a gardé son caractère de région bien à part, et nous avons pu constater qu’il y avait encore des richesses à explorer. Sans oublier cette promenade en bateau au travers des gorges du Danube dont je n’avais jamais osé rêver !

Cette année a été particulière du fait de la présence de Monseigneur Joseph durant 4 jours, de celle de Monseigneur Marc qui nous a accompagnés tout au long du séjour, de la présence de 5 prêtres de notre métropole et d’un diacre qui ont pu concélébrer à différentes Liturgies: je n’ai jamais autant ressenti que nous étions en vérité en communion avec tout le peuple roumain et, que de là d’où nous venions, nous avions quelque chose à témoigner de notre foi commune, pourtant vécue de façon différente au moment de l’Eucharistie.

Je reviens enrichie de ces moments d’échanges liturgiques, et certaine que notre passage a laissé des traces. Nous faisons route ensemble, indépendamment du temps et de l’espace, sur ce chemin qui nous mène à la Vie. Nous avons tant à apprendre les uns des autres !

Catherine de Lafitole, Pau, Franţa

Mère Bartholoméa  

Près du monastère de Tismana, nous avons rendu visite à Mère Bartholomée, qui depuis 14 années vit en ermite au sommet d’une montagne escarpée, dans une maisonnette à côté d’une minuscule église toute fresquée. Elle nous a accueillis avec son sourire et ses yeux qui reflètent une joie mystérieuse. Chacun a reçu 5 bonbons: trois au nom de la Sainte Trinité, un au nom de la Mère de Dieu, et le dernier pour tous les Saints. Ensuite, c’est elle qui nous a remerciés, pour avoir accepté son cadeau... Nous lui avons laissé nos noms, et c’est sûr qu’elle prie pour nous!

« Maintenant, je sais que vous existez, et à travers vous la France est devenue pour moi une réalité. » Maintenant, moi aussi je comprends pourquoi il est si beau de voyager: pour que le Monde et les Autres deviennent une réalité, afin de pouvoir être reliés, et nous aimer, à travers nos différences et nos ressemblances. Merci de tout cœur à tous ceux qui ont rendu possible ce voyage, et toutes ces belles rencontres.  

Dominique Meistermann, Belfort, Franţa

Les pèlerins AXIOS – 2011 (I)

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger