De l’Esprit Saint, qui procède du Père

publicat in Homélies pe 7 Octobre 2012, 07:04

A propos du Filioque

de St Nikolaï Vélimirovic

« Quand sera venu le Consolateur que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité qui procède du Père, lui, rendra témoignage de moi » (Jean 15, 26)
 

Insondables, telles sont les profondeurs de l’être de Dieu, mes frères. Mais Dieu ne nous a ni tout caché ni tout révélé. Il ne nous a révélé que ce que nous pouvions supporter ; soit autant qu’il était nécessaire à notre salut. Concernant Dieu l’ Esprit Saint, il nous a été révélé qu’Il procède du Père et qu’Il est envoyé par le Fils. Que personne ne cherche à en savoir plus, à moins de tomber dans l’erreur. Sa procession du Père signifie qu’Il est, dans l’être, un avec le Père ; son envoi par le Fils, pour continuer l’œuvre du Fils, signifie qu’Il est égal au Fils. « Le Père me rend témoignage », le Christ l’avait dit plus tôt, et maintenant Il dit de l’Esprit de vérité : « Il me rendra témoignage ». Ces deux témoins sont un, et par conséquent le Seigneur fait tantôt mention de l’un tantôt de l’autre. Celui qui a témoigné et Celui qui témoignera sont un seul être, car le Seigneur n’aurait pas eu un témoin inférieur à celui du passé pour le futur. Nous parlons ainsi de témoins en termes de temps, cependant qu’en fait, les Trois témoignent de toute éternité au Ciel, selon les mots de l’Evangéliste : « Ils sont Trois qui rendent témoignage au Ciel : le Père, le Verbe et le Saint Esprit, et ces Trois sont un. »

Ils y a ceux qui affirment que le Saint Esprit procède du Père et du Fils* : qui le leur a révélé, et quand ? Nous savons que le Saint Esprit procède du Père parce que le Fils de Dieu, notre Seigneur Jésus Christ, nous l’a révélé. Par conséquent, nous rejetons cette addition à notre foi orthodoxe, qui n’est pas en accord avec les paroles du Seigneur Lui‑même. Mais, pour faire siennes les paroles de notre très Pur Seigneur, une grande pureté de cœur est requise. Nous devons donc lutter plus encore pour purifier notre cœur de nos passions plutôt qu’employer notre curiosité à scruter les profondeurs infinies de l’être de Dieu. Celui qui le fait, et avec un cœur non purifié, tombe dans l’hérésie et perd son âme.

O Seigneur, qui est grand et puissant, nous te rendons grâces de T’être révélé Toi‑même à nous au travers de notre Sauveur Jésus Christ, et ainsi, de nous avoir fait connaître que nous ne sommes pas des enfants de ténèbres mais des fils de lumière.

A Toi soit louange et gloire à jamais. Amen

Trad. de l’Anglais, version Mother Maria, Anne Monney

* Note du Trad. : Dogme latin, l’une des causes majeures du schisme entre Orient et Occident.