Prologue d’Ochrid - Saint Nikolaï Velimirovic

publicat in Homélies pe 8 Novembre 2011, 03:28

« L’ange du Seigneur établira son camp autour de ceux qui Le craignent, et il  les délivrera. » (Ps. 33, 8)

L’ange du Seigneur combattra pour ceux qui craignent Dieu. Ceci s’est montré vrai de si nombreuses fois, que cela ait été mentionné ou non. L’Archange Michel combattit à la place de Josué le fils de Nun ( Jos. 5, 13) ; un ange lutta pour le roi Ezéchias, et détruisit l’armée entière de la Chaldée en une nuit. Combien de fois des anges visitèrent les apôtres et martyrs en prison, les soutenant et déliant de leurs liens ? C’est un réconfort pour le juste, de savoir que Dieu voit tout, et voit ses souffrances ; et que Dieu est tout-puissant et peut l’en délivrer; et que Dieu est toute miséricorde et veut par conséquent le sauver. Dieu enverra Son ange de lumière à l’aide du juste, et le juste ne combattra pas avec son adversaire, car l’ange combattra à sa place.

Si l’ange de Dieu se bat à sa place, quelle armée osera s’opposer à lui ? Quel roi se mettra en campagne contre lui ? Dans le psaume précédent, le Prophète David dit : « Le roi n’est pas sauvé par toute sa puissance, et le géant ne trouve pas non plus le salut dans sa grande force ; pour sauver,  un cheval n’est que mensonge » (Ps. 32, 15-17).

Oh, mes frères, ne doutons pas de ces paroles, mais examinons soigneusement chaque jour comment l’ange de Dieu nous laisse à notre misère quand nous péchons, mais se hâte de venir à notre aide avec joie et une puissance inexprimable, quand nous nous repentons et implorons la miséricorde divine.

O Seigneur Dieu, notre Créateur, et le Roi d’anges innombrables, pardonne-nous et sauve nous, et défends nous par Tes saints anges.

A Toi, gloire et louange à jamais.

Amen

Trad. de l’Anglais par Anne Monney