Ajouté le: 10 Septembre 2011 L'heure: 15:14

L’Oltenie, jardin du ciel

Pelerinage AXIOS 

L’Oltenie, jardin du ciel

Je n’avais jamais posé le pied sur la terre sainte de Roumanie. L’opportunité d’un pèlerinage m’a semblé être une occasion à ne pas rater. Nous avons eu la chance d’être guidés par un organisateur cultivé et sympathique, Bog-dan, et accompagnés par nos deux évêques, ce qui  permit des rencontres informelles agréables et profondes. Merci à notre métropolite de nous avoir consacré un aussi long temps ! Et le fait d’avoir mélangé clergé et fidèles était très bien, car cela a permis d’éviter un caractère trop clérical : nous avons pu rencontrer des orthodoxes d’un peu partout.

La Roumanie, et en particulier l’Olténie, est un beau pays et le peuple roumain accueillant. Je craignais que je communisme n’y ait tout déruit, mais,  heureusement, ce n’est pas le cas, même si l’on voit partout les stigmates de cette tyrannie imbécile et meutrière.

L‘Olténie ressemble à la Savoie, qui m’est familière, avec ses paysages verdoyants, ses collines, ses vallées, ses torrents, ses montagnes : on sent « l’Alpe ». Il y fait juste un peu plus chaud.

Les monastères, qui étaient le but de notre pèlerinage, sont des lieux de beauté à fort caractère symbolique. Ils sont clos par une enceinte, dans laquelle on entre par une seule porte ; aussitôt après, on se trouve dans un jardin magnifique, qui contraste avec le monde extérieur ; et au centre du jardin est plantée l’Eglise, tel l’Arbre de vie : c’est une image du Paradis. Le monastère d’Hurezi en est le modèle accompli. Et contrairement à ce qu’on peut voir en Occident, où les monastères sont très fermés et un peu rébarbatifs, cela n’entraîne pas une fermeture du monde monastique au monde tout court : les fidèles viennent volontiers dans les monastères et ont beaucoup de rapports avec les moines, bien que ceux-ci soient soumis à une règle stricte. Ce sont des lieux antinomiques, où il y a une étonnante liberté.

Une autre surprise fut la découverte des skites, totalement inconnus en Occident, qui semblent être encore plus des lieux de rencontre entre le peuple et les moines, et aussi entre les moines et le cosmos.

Un autre fait frappant est le grand nombre des reliques de saints : nous avons pu vénérer des corps saints à peu près dans tous les lieux, ce qui est totalement différent de la France qui a connu deux grandes périodes sacrilèges : celle de la Réforme et des guerres de religion au 16e s. et celle de la Révolution française au 18e s.

Nous avons été bien reçus partout, et nous avons même eu la joie d’une rencontre très chaleureuse avec l’évêque Nicodim de Drobeta.

Heureusement, le pèlerinage ne se limitait pas aux aspects religieux et monastiques. Nous avons pu admirer les paysages de montagne autour du skite de la Métropole1 , faire une belle croisière sur le Danube, fleuve majestueux et puissant, et visiter un peu Bucarest. La capitale est une ville composite où se côtoient les laideurs de la période communiste, les restes du « petit Paris » et des éléments de renouveau et de modernité : on voit avec plaisir que la vie reprend le dessus ! A Bucarest, nous les prêtres, nous avons eu aussi de la chance : P.Yves, P.Gérard et moi-même devions reprendre l’avion avec un jour de décalage ; nous avons pu faire une visite approfondie du Palais de l’administration patriarcale, grâce à un de nos confrères roumains ayant de hautes responsabilités et parlant très bien français, rencontré par hasard. Nous avons énormément appris sur la vie de notre Patriarcat et sur les méthodes de travail de notre Patriarche. Rien que cette visite aurait valu le voyage !

Le soir du dernier jour, autour d’un bon repas (roumain, bien sûr !) dans le charmant quartier de Lipscani, nous avons eu de la peine à nous séparer. Ce pèlerinage a été une entière réussite. A refaire ! Merci aux organisateurs. Deo gratias !

Père Noël Tanazacq, Paris

Notes :

1. Il est question du skite que notre Métropole construit en collaboration avec la Métropole d’Olténie, dans les environs du monastère de Tismana.

L’Oltenie, jardin du ciel

Les dernières Nouvelles
mises-à-jour deux fois par semaine

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Publication de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale

Le site internet www.apostolia.eu est financé par le gouvernement roumain, par le Departement pour les roumains à l'étranger